Institution Sainte Marie - Les Maristes

1, place Saint Germain Loro, la Seyne sur mer

Les Pères Maristes


Les Pères Maristes


            En 2016, ils fêteront le deux-centième anniversaire de leur « conception » !    Le 23 juillet 1816, en effet, au lendemain de l’ordination sacerdotale de plusieurs d’entre eux, douze séminaristes du diocèse de Lyon viennent déposer leur projet auprès de Notre-Dame de Fourvière, dans la petite chapelle qu’on voit encore à côté de la Basilique ; ils s’engagent à fonder la congrégation des Maristes (la Société de Marie) qui sera plus tard constituée d’hommes - certains étant prêtres et d’autres ne l’étant pas - et de femmes, de religieux et de religieuses auxquels s’associeront des laïcs qui tous vivraient à la manière de Marie. Parmi les douze hommes de Fourvière de cette année 1816, il y a Marcellin Champagnat, originaire de la Loire, qui dès l’année suivante commence la branche des frères maristes dans la banlieue de St Chamond (et qui sera déclaré Saint en …), il y a aussi Jean-Claude Colin qui sera le pivot du projet mariste et vite reconnu comme le fondateur. Mais, de la « conception » à la « naissance », il se passera … vingt ans puisque c’est seulement en 1836 que la Société de Marie sera officiellement reconnue par Rome !

            Cette même année 1836 voit partir vers les îles d'Océanie (encore largement inconnues à l'époque) le premier groupe des courageux missionnaires maristes, parmi lesquels Pierre Chanel, né dans le département de l'Ain, qui mourra martyr en 1841 dans l'île de Futuna. Il est devenu le Saint patron de l'Océanie.



     {{ Pierre Chanel, avant de partir en Océanie, est professeur pendant cinq ans dans « l’école secondaire ecclésiastique » de Belley, dans l’Ain, et adjoint du supérieur Jean-Claude Colin à qui l’évêque de Belley avait confié la direction : avant que les Pères Maristes soient reconnus officiellement par Rome, leur intérêt pour l’enseignement et leur compétence éducative sont bien connus dans le diocèse de Lyon et les diocèses environnants. Les difficultés administratives pour l’ouverture de collèges jusqu’en 1850 (loi Falloux) et le petit nombre de maristes préparés pour les tâches de l’éducation n’empêchent pas l’ouverture d’établissements maristes à Valbenoîte (St Chamond) dès 1847, à Langogne puis … à La Seyne (en 1849). Le supérieur de notre établissement, de 1851 à 1855, est le Père Pierre-Julien Eymard qui contribue aussi à l’expansion des Fraternités maristes de laïcs et qui fonde ensuite les Pères du Saint-Sacrement. Il sera lui aussi canonisé.

     La Neylière, centre spirituel des Monts du Lyonnais, bien connu de nombreux enseignants et de beaucoup d’élèves de Sainte-Marie, est dès 1850 une maison mariste. Jean-Claude Colin y passe les vingt dernières années de sa vie (il meurt en 1875) et, depuis plus d’un siècle et demi, une communauté de mariste y réside qui accueille notamment des groupes d’élèves et d’anciens élèves des établissements maristes venant y suivre une session ou une retraite spirituelle.}}

            Aujourd'hui plus souvent anglophones que francophones, les pères maristes sont très présents dans de nombreuses îles d'Océanie (Nouvelle-Zélande, Fidji, Samoa, Nouvelles Calédonie, Wallis, Futuna, ...) Mais aussi en Europe Occidentale, en Afrique et en Amérique, partout où la mission les appelle. De leurs fondateurs, ils ont appris "à trouver dans la présence de Marie à Nazareth et à la Pentecôte...le secret de leur propre présence à l'Eglise et au monde d'aujourd'hui...de sorte que, tout en faisant de grandes choses pour le Seigneur, ils paraissent inconus et comme cachés dans le monde" (extrait des constitution des pères maristes, n°228)   

Ces maristes « cachés dans le monde », on peut les rencontrer, par exemple à la communauté de Toulon (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) ou à La Neylière (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

Link1 | Link2 | Link3

 Instituion Sainte Marie - Les Maristes -  La Seyne sur mer
Tous droits réservés © 2016.